Forums - lesoir.be : Faut-il créer un centre de rééducation pour les jeunes délinquants ? - Forums - lesoir.be

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Faut-il créer un centre de rééducation pour les jeunes délinquants ?

#1 L'utilisateur est hors-ligne   papy195723 

  • Membre avancé
  • PipPipPip
  • Groupe : Membres Agréés
  • Messages : 60
  • Inscrit(e) : 27-octobre 13

Posté 28 octobre 2013 - 12:15

Un centre de rééducation est pour moi une bonne chose , lorsque les délinquants sont bien entourés,mais malheureusement
dans de nombreux cas,la réinsertion ne réussi pas souvent. Le problême ,c'est que lorsque l'on signale que l'on sort d'un tel endroit,
peut de possibilitè vous sont offertes . De plus,la crise que nous passons,n'est pas fait pour arranger les choses.
Ce que ,moi personellement je trouve de malheureux,c'est que le service militaire n'existe plus.
Moi qui me suit engagez à l'armée dés l'age de mes 17 ans,j'ai réussi à y faire carrière.Pensionné depuis avril de cette année,j'ai pu
constatez aux fils des années ,que de nombreux jeunes qui y ont fait leurs services y ont trouvez des vocations et y en ont fait leurs métiers.
Ce qui était bien, c'est que toutes sortes de souches de la sociétès s'y cotoyait,et nombreux y ont appris le respect de l'autre.
Je croit que un service civique de plusieurs mois serait une bonne chose à faire,et je dirais m^me personnellement,que refaire un service militaitre ,ne serait pas à dédaigner,mais pour celà,Je croit bien qu'il est trop tard et c'est bien dommage.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Alpha-Omega 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres Agréés
  • Messages : 26
  • Inscrit(e) : 17-juin 14

Posté 17 juin 2014 - 06:32

Je crois qu'il faut être radical. Comme dans le cas d'un abcès, il arrive un moment où il faut opter pour la chirurgie, sans quoi il pourrit le corps. Il y a délinquance et délinquance, bien sûr. Et l'on sait aussi que les châtiments ne sont pas des plus efficaces. Mais les rééducations le sont-elles plus?
Donner une nouvelle chance? D'accord, mais pas à n'importe qui, ni à n'importe quel prix. Je pense que tout délinquant doit, effectivement, être "rééduqué" dans la mesure du possible, mais sa réinsertion dans la société ne devrait se faire que partiellement, car après tout, n'a-t-il pas effectué des actes qui vont à l'encontre de la société elle-même, alors: qu'on lui laisse une place de second ordre.
Qu'il sache que s'il va vers la délinquance il n'aura plus jamais le droit de contracter un emprunt, d'avoir accès à certains acquis sociaux (il en aura déjà bien profité!), qu'il ne pourra plus accéder à des postes de responsabilité ou à des emplois de premier ordre, ni à des places où un minimum de "noblesse" est exigée (magistrature, médecine, recherche, ...). Et pourquoi pas un gps sous la peau... Tant qu'à faire, ce serait plus rassurant.
Et pourquoi être si dur? Car si le délinquant sait quel risque il va prendre, qu'il le prend et qu'il se fait prendre, il saura à l'avance quelle déchéance l'attend. Non pas celle de quelques années dans une prison de luxe, ou dans un centre de rééducation qui devrait lui permettre de retrouver tous ses droits après ce qu'il a fait, mais devenir un membre de seconde catégorie de la société. Non pas pour qu'il soit hué ou montré du doigt, point n'est besoin de lui marquer ça au fer rouge sur le front, mais pour qu'il paie réellement de sa personne ce qu'il a fait à d'autres. Et cela vaut pour tous les types de délinquance. Pourquoi vouloir absolument jouer aux "égalitaires" dans des sociétés qui ne le sont pas et qui ne le seront jamais? C'est un leurre, un mensonge et de la mauvaise foi: l'inégalité transpire de partout. Des citoyens de différents niveaux? Et pourquoi pas? On en arrivera bien plus tôt qu'on ne le pense à créer des "castes" sociales, nous souffrons déjà d'un nouveau type de classes sociales, pourquoi n'y ajouterions-nous pas ceci, au moins ceux qui le souffriraient en auraient fait le choix délibéré...
Et pour en terminer, je reste tout aussi radical envers ces délinquants "particuliers" qui fleurissent aujourd'hui et s'en vont pour lutter les armes à la main dans le but de faire des choses qui ne correspondent pas avec nos choix sociaux. Et bien, laissons-les dans le pays qu'ils ont choisi! Si moi, belge, je choisi délibérément une autre nationalité, je perds ma nationalité belge, et bien si ces délinquants vont se battre de leur plein gré là où on leur interdit d'aller, pour en plus revenir ici et semer l'effroi, et bien c'est tout simple: perte de leur nationalité! Pas besoin de surveiller, rééduquer , renforcer à coup de milliards la protection de minorités à risque. Dehors, et point. Qu'ils aillent construire "leur" société ailleurs. La démocratie n'a jamais ouvert la pore à tous et s'est construite sur la différence d'avec d'autres peuples, va-t-on en son nom garder en son sein des personnes dangereuses, délinquantes, potentiellement mortifères?
Et même, tant qu'à faire, et pour autant que je sois contre la peine de mort, ne serait-il pas bon de repenser un peu à celle-ci dans le cas de grande délinquance, celle qui touche au plus sensible, au plus angélique, la plus sournoise et la plus malpropre... Si on a des poux sur la tête, on les élimine, on ne les rééduque pas, et pour moi un pédophile est une personne qui doit être éliminée du corps social comme doit l'être une tumeur du corps humain...
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)